Synthèse hebdomadaire de la presse du 9 au 16 octobre 2020

Faits marquants

-  La France a procédé à une donation de matériels médicaux, d’une valeur de 58 000 $, à l’Hôpital Général de Rangoun dans le cadre de la lutte contre la Covid-19.

-  Trois candidats aux élections générales du parti de la Ligue Nationale pour la Démocratie (NDL) ont été enlevés dans l’Etat Rakhine, alors qu’ils menaient des activités de campagne électorale.

-  Les Nations-Unies appellent à une enquête transparence et impartiale suite à la mort de 2 enfants dans l’Etat Rakhine, qui auraient été utilisés par l’armée birmane comme boucliers humains.

Covid-19

-  Le nombre de cas de Covid-19 s’établit le 16 octobre à 32 531 cas, dont 24 823 dans la région de Rangoun et 2 389 dans l’Etat Rakhine. Jusqu’à présent épargné, l’Etat Kayah a identifié son premier cas positif de Covid-19 le 15 octobre dernier.

-  La France a procédé, le 15 octobre dernier, à une donation de matériels médicaux à l’Hôpital Général de Rangoun, visant à lutter contre la Covid-19. Ce don, d’une valeur de 58 000 $, incluait 650 masques, 1200 respirateurs de type FFP2, 5 respirateurs à adduction d’air filtré, 2 lits d’unité de soins intensifs, 2 moniteurs, 2 ventilateurs portables, 3 pompes à perfusion, 3 pousse-seringues, et 300 lunettes de protection.

-  Le Ministère de la santé a autorisé les employés des usines et petites et moyennes entreprises du secteur textile (« Cut-Make-Pack ») à retourner au travail à partir du 12 octobre, afin de limiter les conséquences économiques de l’ordre de stay at home.

Elections générales

-  3 candidats aux élections générales du parti LND (Ligue Nationale pour la Démocratie) ont été enlevés par des hommes armés dans le village de Phaung Kha, dans le township de Taungup (État Rakhine), alors qu’ils menaient des activités de campagne électorale. Il s’agit de deux candidates au siège de représentantes de l’Etat Rakhine à la Chambre basse et à la Chambre haute et d’un candidat au parlement régional de l’Etat Rakhine. Cet enlèvement a été attribué à l’Arakan Army par la presse birmane, bien que cette information ne soit pas confirmée. Les membres du comité exécutif central du parti LND ont condamné cet enlèvement et appellent à leur libération immédiate.

-  De nouvelles violences ont eu lieu le 9 octobre dernier dans la région d’Ayeyarwady dans le cadre de la campagne électorale. Des actes de vandalisme ont été commis sur des biens appartenant à des candidats de la Ligue nationale pour la démocratie (NDL) dans le township de Hinthada et des villageois démontrant leur soutien à ce parti ont été attaqués. 14 villageois ont été blessés.

-  La commission électorale de l’Union (UEC) a disqualifié 2 nouveaux candidats le 14 octobre dernier : Hla Win, un candidat du Democratic Party for a New Society (DPNS), dans le township de Rangoun, et Hin Wai, candidat de l’Union for Solidarity and Development Party (USDP) dans le township de Mese (Etat Kayah). L’UEC a rejeté 13 candidatures jusqu’à présent : 5 du Democracy and Human Rights Party (DHRP), 3 du Poeple’s Pioneer Party (PPP), 1 de l’Union Betterment Party (UBP), 1 de l’USDP, 1 du DPNS, et 2 candidats indépendants.

-  La commission électorale de l’Union (UEC) a annoncé le 11 octobre que les électeurs âgés de plus de 60 ans pourraient voter par anticipation auprès de leurs sous-commissions électorales du 29 octobre au 5 novembre 2020.

Rakhine

-  Les Nations-Unies ont appelé le gouvernement birman à mener une enquête transparente et impartiale sur la mort de deux enfants dans l’Etat Rakhine, qui auraient été utilisés par l’armée birmane comme des boucliers humains. L’événement se serait produit le 5 octobre dernier dans le township de Buthidaung, lors d’un affrontement entre l’armée birmane et l’Arakan Army.

Birmanie-Union Européenne

-  Le 6e dialogue sur les droits de l’Homme entre l’Union Européenne et la Birmanie s’est tenue le 14 octobre, et a été présidé par le représentant spécial de l’Union Européenne pour les droits l’Homme, M. Eamon Gilmore, et le Ministre de la Coopération internationale birman, M. Kyaw Tin. L’Union Européenne et la Birmanie ont discuté de nombreux sujets liés aux droits de l’Homme, notamment la situation dans les Etats Rakhine, Kachin et Shan, l’accès humanitaire, la situation des personnes déplacées, l’impunité, les droits et les libertés fondamentaux, et la coopération dans les enceintes multilatérales.

JPEG - 69.1 ko
Une femme prie en disant “Pitié, faites disparaître pour toujours les élections… oh pardon, je voulais dire la pandémie de Covid-19 » The Irrawady burmese

publié le 16/10/2020

haut de la page