Synthèse hebdomadaire de la presse du 7 au 13 novembre 2020

Faits marquants

-  Les élections générales se sont tenues le 8 novembre dernier, dans une atmosphère calme et sans incident majeur selon les observateurs accrédités. Les résultats préliminaires laissent présager une large victoire de la Ligue Nationale pour la Démocratie.

-  Le Parti de l’opposition, l’Union Solidarity and Development Party (USDP), a rejeté les résultats des élections en raison d’irrégularités, et a appelé à l’organisation d’un nouveau scrutin.

-  L’Arakan Army demande au gouvernement et à l’armée birmane d’organiser des élections partielles dans l’Etat Rakhine avant le 31 décembre. Cette proposition a été saluée par l’armée birmane.

Elections générales

• Déroulé du scrutin

-  Le scrutin s’est tenu le 8 novembre 2020. Selon les principaux organismes accrédités pour observer les élections, notamment the People’s Alliance for Credible Elections (PACE), the Asian Network for Free Elections (ANFREL) et le Centre Carter, les élections se sont déroulées dans une atmosphère calme et paisible, aucun incident majeur n’a été rapporté. Ils ont notamment salué la gestion du scrutin, qui s’est tenu dans le respect des mesures visant à lutter contre la Covid-19.

-  Selon la commission électorale de l’Union, le déroulé du scrutin a été un succès. Selon les résultats préliminaires, le taux de participation s’établit aux alentours de 70%.

• Résultats préliminaires

-  Dès le lendemain du scrutin, la Ligue Nationale pour la Démocratie (LND) a annoncé disposer de suffisamment de sièges pour former un gouvernement. Pour rappel, 322 sièges sont nécessaires à un parti pour former un gouvernement. La LND a, par ailleurs, indiqué que sa victoire pourrait être supérieure à celle de 2015 (388 sièges en 2015). Le décompte des sièges par la Commission électorale de l’Union est toujours en cours, et les résultats définitifs devraient être connus d’ici la fin de semaine.

-  Des rassemblements de partisans de la Ligue Nationale pour la Démocratie (LND) ont eu lieu pour célébrer la victoire du parti, dès le soir du scrutin devant le siège de la LND dans le township de Bahan (Rangoun), et puis le lendemain à Nay Pyi Taw, malgré les appels du gouvernement d’éviter les rassemblements susceptibles d’accélérer la propagation du virus.

-  Selon les résultats préliminaires, la Ligue Nationale pour la Démocratie (LND) se dirige vers une large victoire. Elle remporterait la majorité des sièges dans la plupart des régions et des Etats, notamment dans certains bastions de l’Union Solidarity and Development Party (USDP) (par exemple le township de Meiktila à Mandalay).

-  Selon les résultats préliminaires, les deux candidats Musulmans de la Ligue Nationale pour la Démocratie (LND), Situ Maung et Win Mya Mya, respectivement dans les townships de Pabedan (Rangoun) et Sintgaing (Mandalay), ont remporté un siège pour la chambre basse du Parlement de l’Union.

-  L’ensemble des Chief Ministers candidats à la LND est en voie d’être réélu pour les 14 régions et États qui composent la Birmanie, excepté pour l’Etat Shan où aucune information n’est disponible à ce stade. Le Chief Minister de l’État Kayah, qui avait été destitué pour corruption peu avant les élections générales, aurait été réélu dans le township de Mese.

• Partis ethniques

-  L’Arakan National Party (ANP) remporterait la majorité des sièges dans l’Etat Rakhine (15 sièges), notamment dans les townships de Manaung, Sittwe et Taungup. L’ANP renforcé ses positions dans deux nouvelles circonscriptions, Taungup et Manaung, qui avaient été remporté par la Ligue Nationale pour la Démocratie (LND) lors des élections générales de 2015. La LND se maintiendrait dans les townships de Thandwe et Gwa, au sud de l’Etat Rakhine.

-  Dans l’Etat Môn, la Ligue Nationale pour la Démocratie (LND) serait majoritaire, cependant le Mon Unity Party (MUP), créé en 2018 suite à la fusion de deux partis Mon, gagnerait du terrain par rapport à 2015 (12 sièges contre 5 sièges en 2015, selon les résultats préliminaires).

-  Dans l’Etat Kayah, la Ligue Nationale pour la Démocratie serait majoritaire, cependant le Kayah State Democratic Party (KySDP), fusion de deux partis Kayah en 2017, remporterait 8 sièges selon les résultats préliminaires, alors qu’aucun siège n’avait été remporté en 2015.

• Armée et parti de l’opposition

-  Le commandant en chef des forces armées, Min Aung Hlaing, a déclaré le soir du scrutin qu’il accepterait le résultat des élections, lequel « reflète la volonté du peuple », malgré les doutes exprimés la semaine dernière. Il a ajouté qu’il avait voté pour un parti capable de travailler avec le Tatmadaw (armée birmane), et qui protège l’identité ethnique et la religion du pays.

-  Le parti de l’opposition, l’Union Solidarity and Development Party (USDP) a tenu une conférence de presse le 11 novembre durant laquelle il a annoncé rejeter les résultats des élections, jugées inéquitables et non-libres, en raison d’irrégularités constatées. L’USDP a appelé à la réorganisation des élections, en « coopération » avec l’armée. En réponse, la commission électorale de l’Union a indiqué qu’elle ne réorganiserait pas les élections, estimant les accusations de l’USDP non fondées.

• Arakan Army

-  L’Arakan Army (AA) a publié un communiqué le 12 novembre demandant au gouvernement et à l’armée birmane d’organiser des élections partielles dans l’Etat Rakhine (dans les 9 circonscriptions où les élections ont été annulées), offrant pour cela un cessez-le-feu unilatéral jusqu’au 31 décembre. L’armée birmane a salué la proposition de l’AA et s’est dite ouverte à la négociation.

Covid-19

-  Le nombre de cas Covid-19 s’établit le 12 novembre à 65 598 cas, dont 1508 décès. La Birmanie se place désormais au 3ème rang des pays les plus touchés par la Covid-19 dans la région de l’ASEAN, après l’Indonésie et les Philippines.

JPEG - 91.9 ko
Les électeurs votent pour leurs rêves The Irrawaddy

publié le 15/11/2020

haut de la page