Synthèse de la presse hebdomadaire du 4 au 11 septembre 2020

Faits marquants

  • Lancement de la campagne électorale le 8 septembre, malgré le contexte sanitaire dégradé ;
  • Croissance importante du nombre de cas Covid-19 qui dépasse désormais le seuil de 2000
    cas, en particulier dans la région de Rangoun et l’Etat Rakhine ;
  • Premiers témoignages d’ex membres de la Tatmadaw devant la Cour pénale internationale
    (CPI) sur les atrocités commises à l’encontre de la communauté Rohingya.

Covid-19

- La semaine a été marquée par une forte progression du nombre de cas Covid-19, qui a
désormais franchi le seuil des 2000 cas. La région de Rangoun et l’Etat Rakhine sont les plus
touchés.
- Face à cette progression, les autorités ont adopté une série de mesures visant à limiter la
propagation du virus : 21 townships supplémentaires de la ville de Rangoun
(en plus des 7)
sont soumis à un ordre de « stay at home » (soit 28 townships au total en semi-confinement),
livraisons uniquement à emporter des restaurants de la ville de Rangoun, réduction de moitié
des effectifs en présentiel dans les administrations et les entreprises, suspension des liaisons
aériennes internes et d’une partie des liaisons de bus.
- Les capacités de prise en charge des hôpitaux de Rangoun des cas Covid-19 commencent à
saturer
. Les hôpitaux de Paung Gyi (500 places), Waibagi (90 places), et South Okkalapa (60
places) ne seront bientôt plus en mesure d’accepter de nouveaux patients. Le ministère de la
santé prévoit d’utiliser les hôpitaux privés en cas de saturation totale des hôpitaux publics.

Elections générales 2020

- La campagne électorale a officiellement débuté le 8 septembre, dans un contexte de forte
hausse du nombre de cas Covid-19, et malgré la démultiplication des mesures destinées à
lutter contre le Covid-19 (confinement, couvre-feu, restrictions des voyages et des
rassemblements). Les partis candidats doivent se conformer aux règles de lutte contre le
Covid-19 édictées par le Ministère de la santé.
- La conseillère pour l’Etat, Aung San Suu Kyi, a été contrainte d’annuler son premier
déplacement pour lancer sa campagne électorale
, prévu à Kawhmu township, dans la région
de Rangoun, suite à l’avis défavorable du ministère de la santé.
- Le parti de l’opposition, l’Union Solidarity and Development party (USDP), et le People’s
Party, tous deux candidats aux élections, ont demandé le report des élections
en raison du
contexte sanitaire et de la priorité à accorder à la lutte contre la Covid-19.
- La Tatmadaw a fait part de ses inquiétudes à la commission électorale de l’Union (UEC)
concernant la tenue des élections dans 5 townships de la région auto-administrée de Wa et
7 townships de l’Etat Rakhine
, en raison de la situation sécuritaire. L’Arakan National Party
(ANP) estime que le confinement déclaré dans l’Etat Rakhine lui porte préjudice dans le cadre
de la campagne électorale.
- Le président de l’USDP, Than Htay, a critiqué la National League for Democracy (NDL) en arguant le fait qu’elle ne respectait pas les règles imposées par le ministère de la santé dans le cadre de la campagne électorale. L’USDP déclare avoir vu des centaines de membres de la NLD faire campagne dans deux villages du canton de Zayarthiri à Naypyitaw.
Rakhine
- Deux soldats birmans ayant déserté leurs postes militaires puis retenus captifs par le groupe armé l’Arakan Army (AA), sont à présent sous la garde de la Cour pénale internationale (CPI) aux Pays-Bas depuis le 7 septembre. Ces hommes auraient demandé la protection du Bangladesh au mois d’août avant leur transfert aux Pays-Bas. Il s’agirait des premiers témoignages d’(ex) membres de la Tatmadaw sur les atrocités commises à l’encontre des Rohingyas.

JPEG

Une femme dit à son mari qu’en fait la politique c’est tout simplement la guerre des couleurs (NLD - rouge, USDP – vert, UBP – jaune et PPP – bleu)
(Crédit : 7days news)

publié le 14/09/2020

haut de la page