Synthèse de la presse du 1er au 6 août 2021

Covid-19

Le ministère de la santé mis en place par la junte a annoncé 29 917 cas de Covid-19 cette semaine, ainsi que 2 436 décès, portant le nombre total de décès à 10 988 depuis mars 2020. Compte tenu des capacités limitées de diagnostic, ces chiffres sont certainement en deçà de la réalité. Le taux de positivité oscille aux alentours de 30%.

Le State Administrative Council a annoncé une nouvelle semaine de vacances du 2 au 8 août afin de ralentir la progression de la Covid-19. Deux townships supplémentaires sont placés sous l’ordre de Stay at home : Myingyan dans la région de Mandalay et Bilin dans l’Etat Mon.

A Rangoun, entre 1 500 et 2000 corps sont transférés dans les cimetières par jour, soit un nombre largement supérieur à celui recensé par les autorités. Selon le cimetière de Hteinbin, l’un des plus grands cimetières de Rangoun, près de 200 corps ont été incinérés par jour, contre 30 avant la 3ème vague. De même, au cimetière « Kyi Su », près de 500 corps sont incinérés par jour.

Répression

A proximité de Kani (région de Sagaing), une douzaine de corps, dont celui d’un garçon de 14 ans, a été découvert, montrant des traces de torture et des blessures importantes. Ces personnes étaient toutes détenues par les militaires au moment de leur mort. Au total, 40 corps ont été découverts à proximité de Kani le mois passé.

L’ambassadeur birman à l’ONU, Kyaw Moe Tun, a alerté les Nations unies sur un "présumé massacre" perpétré par l’armée. Par ailleurs, un membre de la Kani People’s Defence Force a indiqué que l’ensemble des lignes téléphoniques, à l’exception de Mytel (contrôlé par l’armée), avait été coupé par l’armée à Kani et Mingin (région de Sagaing).

State Administrative Council/gouvernement provisoire

Le 1er août, à l’occasion des six mois de la prise de pouvoir par les militaires, le commandant-en-chef des forces armées a annoncé la mise en place d’un « gouvernement provisoire », destiné à se substituer au « management committee » du State Administrative Council (SAC). Il est constitué d’un premier ministre, le général Min Aung Hlaing, d’un vice premier ministre, U Soe Win, des ministres de l’Union, de la procureure générale et d’un permanent secretary. Un léger remaniement ministériel a été observé : le ministre de l’Information, visé par les sanctions de l’Union Européenne, devient notamment l’un des deux ministres du bureau de l’Union. L’ancien ministre du Tourisme, U Maung Maung Ohn, devient ministre de l’Information. Le vice-président de l’Union Solidarity and Development Party (USDP), Khin Yi, devient ministre de l’Immigration et de la Population, fonction déjà occupée sous le gouvernement Thein Sein. Au plan régional, les SAC redeviennent des gouvernements des Etats et des régions, avec à leur tête un Chief Minister. Les présidents du SAC des régions d’Ayeyawaddy, Tanintharyi et Sagaing quittent leurs fonctions.

Dès le lendemain de sa constitution, le gouvernement d’unité nationale (NUG) a déclaré le gouvernement provisoire illégal.

Min Aung Hlaing a prononcé un discours à l’occasion des 6 mois de la prise de pouvoir par les militaires. Le commandant en chef a rappelé l’importance de la lutte contre la Covid-19, nécessitant « une gestion efficace » de l’oxygène, bien que le régime militaire n’impose « aucune restriction en matière de traitements médicaux pour lutter contre la maladie ». Selon les chiffres avancés par le commandant-en-chef, 1,8 millions d’habitants ont reçu deux injections de vaccin contre la Covid-19. Il précise que 3 millions de doses de vaccins ont été achetés à la Chine et livrés en juillet. 3 millions de doses supplémentaires devraient arriver en août. Deux millions de doses achetés à la Russie arriveront également. Enfin, Min Aung Hlaing a annoncé qu’il prévoit que « 50% de la population soit vaccinée d’ici la fin de l’année ».
Au plan politique, le commandant en chef a annoncé travailler sur la délivrance de papiers d’identité en vue des élections. Selon ses propos, près de 5 millions de personnes ont pu voter sans « citizenship scrutiny card » lors des élections de novembre 2020. L’article 421 de la Constitution ne permet que deux extensions successives d’une période 6 mois de la période d’urgence, soit deux ans au total. A cela s’ajoute une période de six mois de préparation des élections, selon la loi. L’état d’urgence ne prendra fin qu’en août 2023.

S’agissant de l’ASEAN, Min Aung Hlaing a indiqué avoir exprimé sa préférence pour la candidature de M. Virasakdi Futrakul, l’ancien vice-ministre thaïlandais des affaires étrangères pour la fonction d’envoyé spécial.

NUG/PDF

Le 2 août a été formé la « Myanmar National Defence Force », déclarant être une organisation tutelle pour tous les groupes d’auto-défense. La MNDF a précisé qu’elle se conformerait aux règles d’engagement édictées par le gouvernement d’unité nationale (NUG).

Zones ethniques

L’Arakan Army (AA) a annoncé le 1er août mettre en place son propre système judiciaire dans l’Etat Rakhine. Ainsi, tous les cas de violence, vol ou litige lié aux terres devront être tranchés par l’AA. Les résidents de Minbya ont annoncé qu’ils préféraient le système judiciaire de l’AA aux tribunaux militaires. L’AA a, par ailleurs, renforcé son influence dans la région en adoptant des directives visant à lutter contre la Covid-19. Le 20 juillet, l’AA a publié un ordre de Stay at home en vigueur jusqu’au 4 août. Dans certains townships du Nord de l’Etat Rakhine, l’AA sanctionne ceux qui ne respectent pas le confinement.

Environ 14 soldats sont décédés cette semaine dans des affrontements avec la Karenni National Progressive Party (KNPP) et la Karenni Nationalities Defence Force (KNDF) dans l’Etat Kayah. Mercredi, les groupes d’auto-défense/ethniques ont notamment tendu une embuscade à 120 soldats de la 66ème division d’infanterie légère, à l’ouest du township de Demoso ainsi qu’à 27 convois militaires dans le township de Hpruso (Etat Kayah).

Relations extérieures

L’ASEAN a nommé le 4 août un envoyé spécial pour la Birmanie : Erywan Yusof, vice-ministre des affaires étrangères de Brunei. Selon le communiqué, l’envoyé spécial devra « rétablir la confiance », « avoir un accès complet à toutes les parties concernées » et « fournir un calendrier sur la mise œuvre du consensus en 5 points ».

La secrétaire d’Etat adjoint des Etats-Unis, Wendy Sherman, s’est entretenue le 4 août par visio-conférence avec la ministre des affaires étrangères du gouvernement d’unité nationale (NUG), Zin Mar Aung. Il s’agit du premier contact officiel entre un représentant du gouvernement américain et un membre du gouvernement d’opposition.

PNG

publié le 18/08/2021

haut de la page