SEISME. LES BONS REFLEXES

L’important séisme qui a frappé le Japon est l’occasion de rappeler un certain nombre de grands principes.

La Birmanie est potentiellement très exposée aux tremblements de terre.

JPEG - 14.4 ko
Carte des zones à risques
Word - 222.5 ko
Carte des zones à risques
(Word - 222.5 ko)

Une moyenne de 22 séismes a été enregistrée en Birmanie chaque année depuis 1917. Le plus grand séisme qu’a connu le pays à ce jour (magnitude 8) est survenu en 1912. Les années 2004 et 2005 ont été marquées par un regain important de l’activité tellurique avec respectivement 200 et 300 séismes. La Birmanie est en effet située à la convergence de deux phénomènes telluriques. Une microplaque tectonique, la plaque birmane, couvre l’est de la mer d’Andaman, les îles Andaman et Nicobar et l’ouest de la pointe nord de l’île de Sumatra dans l’océan indien. Située au sud-est de l’Himalaya, la Birmanie est également concernée par les mouvements qui affectent le massif. Le 9 mars dernier, un tremblement de terre de magnitude 5,4 a frappé le Yunnan, a proximité de la frontière sino-birmane, faisant du côté chinois une trentaine de victimes et plus de 200 blessés. Le 24 mars dernier un séisme de magnitude 7 a touché la zone est de l’état Shan près de la frontière avec le Laos et la Thaïlande et aurait fait plus de soixante-dix victimes et plus de deux cent blessés côté birman dans les secteurs de Tachilek et Tahlay.

Les tremblements de terre sont dus à une accumulation de tensions et de contraintes à l’intérieur de la croûte terrestre. Les tremblements de terre se répartissent sur plusieurs régions du globe, principalement là où les plaques tectoniques sont en contact. Il se produit dans le monde environ un million de séismes par an. La plupart ne sont pas ressentis par les populations mais seulement enregistrés par les sismographes, et rares sont ceux qui engendrent des dégâts.

Il est important de savoir qu’un tremblement de terre est pratiquement imprévisible et qu’il est toujours suivi de nombreuses secousses sismiques, appelées « répliques », qui peuvent achever de détruire des ouvrages ou des immeubles déjà sérieusement affectés par le choc principal.

En Birmanie, les bâtiments ne sont pas construits avec des normes anti-sismiques.

PENDANT LE SEISME

Si vous êtes chez vous :

  • Restez-y. Ne vous précipitez pas dehors.
  • N’utilisez pas les ascenseurs. Si vous êtes dans un ascenseur au moment d’un tremblement de terre, sortez le plus vite possible.
  • Abritez-vous sous une table, un bureau ou un autre meuble solide et agrippez-vous-y.
  • Si vous êtes dans un couloir, mettez-vous en position accroupie le long d’un mur intérieur.
  • Ne vous tenez pas dans l’embrasure d’une porte : celle-ci pourrait se rabattre sur vous et vous blesser.
  • Protégez votre tête et votre visage.
  • Eloignez-vous des fenêtres, des cloisons de verre, des miroirs, des foyers, des bibliothèques, des meubles en hauteur, des appareils d’éclairage.


Si vous êtes à l’extérieur :

  • Restez-y ; essayez de vous diriger vers un endroit sûr, loin des fenêtres, des immeubles, des fils électriques ou des poteaux de téléphone.


Si vous êtes dans un véhicule :

  • Essayez de vous arrêter dans un endroit sûr. Essayez de ne pas bloquer la route.
  • Eloignez–vous des ponts, des viaducs et des immeubles, si possible. Restez dans votre véhicule


Si vous êtes dans un endroit public encombré :

  • Essayez de vous réfugier quelque part en faisant attention de ne pas vous faire piétiner.
  • Si vous êtes à l’intérieur, ne vous précipitez pas dehors où vous pourriez être blessé par des chutes de débris. Les trottoirs qui longent des immeubles en hauteur sont particulièrement dangereux ; dans les centres commerciaux, essayez de vous réfugier dans le magasin le plus proche. Eloignez-vous des fenêtres, des puits de lumière et des rayons chargés d’objets lourds.


Si vous êtes à l’école :

  • Glissez-vous sous un pupitre ou une table et tenez fermement le meuble en question.
  • Eloignez-vous des fenêtres.


Si vous êtes à bord d’un autobus :

  • Restez assis jusqu’à ce que l’autobus s’arrête.


EN RÉSUMÉ, ABRITEZ-VOUS. S’il est impossible de vous abriter, mettez-vous en position accroupie et protégez-vous la tête et le visage pour ne pas être blessé par des débris ou des éclats de verre. Restez dans un endroit protégé jusqu’à ce que les secousses cessent. Attendez-vous à de nouvelles secousses (les répliques) ; elles peuvent se produire pendant un certain temps après le séisme initial.

APRES LE SEISME


Dans les instants qui suivent immédiatement le séisme, restez calme. Vous aurez peut-être à prendre en charge d’autres personnes. Occupez-vous des situations qui mettent des vies en danger.

Si vous êtes chez vous :

  • Vérifiez si vous êtes indemne, de même que les autres personnes près de vous. En cas de blessure, administrez les premiers soins (position latérale de sécurité, plus si vous êtes compétent).
  • N’utilisez pas le téléphone, à moins d’avoir à signaler une urgence.
  • Mettez des souliers solides et des vêtements protecteurs pour éviter d’être blessé par les décombres, surtout les éclats de verre.
  • Vérifiez si votre maison a subi des dommages structurels ou autres. Si vous soupçonnez que votre maison n’est pas sûre, n’y pénétrez pas.
  • N’allumez pas d’allumettes ni de briquets et ne touchez pas aux interrupteurs pour faire la lumière ou éteindre, à moins d’être sûr qu’il n’y a pas de fuite de gaz ou de liquide inflammable renversé.
  • Utilisez plutôt une lampe de poche pour vérifier l’eau, l’électricité et le gaz et ne les fermez pas à moins qu’il y ait des dommages. S’il y a une fuite de gaz, vous le saurez par l’odeur.
  • Si l’eau courante est encore disponible immédiatement après le tremblement de terre, remplissez une baignoire et d’autres récipients au cas où l’eau serait coupée plus tard. S’il n’y a pas d’eau courante, rappelez-vous que vous avez peut-être de l’eau dans le chauffe-eau et le réservoir de la chasse d’eau.
  • Ne tirez pas la chasse d’eau si vous soupçonnez que les conduites d’égout sont crevées.
  • Nettoyez soigneusement tout dégât de substances dangereuses. Protégez-vous les mains et les yeux.
  • N’utilisez pas votre véhicule, sauf en cas d’extrême urgence, à moins que des responsables des secours d’urgence vous aient demandé de le faire. Laissez la voie libre pour les véhicules de sauvetage et d’urgence.
  • N’essayez pas de sortir de votre voiture si des fils électriques sont tombés dessus. Attendez qu’on vous vienne en aide.
  • Restez à au moins dix mètres des lignes électriques qui sont tombées sur le sol.
  • Les denrées périssables se gâteront rapidement si l’électricité est coupée. Si ces aliments sont encore crus, il faut les faire cuire en premier. Les aliments qui sont au congélateur peuvent rester congelés pendant deux jours sans électricité, pourvu que la porte du congélateur ne soit pas ouverte fréquemment.

publié le 26/03/2011

haut de la page