La société birmane

Démographie

La population est estimée à près de 51 millions d’habitants, avec un taux de croissance de l’ordre de 1,9%, un taux de mortalité de 79/oo et une espérance de vie de 56 ans. Le dernier recensement national a eu lieu en avril 2014 ; le précédent avait eu lieu en 1983. Les principales villes sont Rangoun, qui compte plus de 5 millions d’habitants, Mandalay (environ 1 million), Naypyidaw – la capitale de l’Union de Birmanie depuis 2005 –, Moulmein, et Taunggyi.

L’Union de Birmanie, composée administrativement de 7 Etats et de 7 Divisions, est une mosaïque d’ethnies : 135 sont officiellement reconnues. Autour de la plaine centrale peuplée par la majorité birmane (Bamar), on trouve sept minorités ethniques importantes constituées en Etats : au nord, les Kachin ; au nord-est, les Shan ; à l’ouest, les Karen ; au sud, les Môn ; au nord-ouest, les Chin ; à l’ouest, les Arakanais.

PDF - 427.9 ko
Téléchargez la carte "Population par état
(PDF - 427.9 ko)

Langues et religions

Le birman, idiome de la majorité bamar, est la langue officielle du pays et est parlé par 80% de la population (dialectes dérivés compris). Les ethnies shan situées à proximité des frontières thaïlandaises et laotiennes ont des langues dérivées du thaï. On estime à une centaine le nombre de langues et dialectes pratiquées en Birmanie. L’anglais est parlé, dans des formes plus ou moins rudimentaires, dans les villes et sur les sites touristiques. La grande majorité de la population (90%) est bouddhiste (doctrine Theravada ou Petit Véhicule), avec souvent une composante animiste (culte des Nat). On dénombre aussi des chrétiens (4,5%), des musulmans (4%) et une petite communauté hindoue (1,5%).

publié le 31/10/2014

haut de la page