La présence française en archéologie en Birmanie

La France dispose de compétences et de connaissances reconnues en archéologie et les missions archéologiques françaises sont une partie importante de la politique d’influence et de l’aide au développement. En Birmanie, deux missions sont soutenues par le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères français sur décision de la Commission consultatives des recherches archéologiques à l’étranger (qui réunit administration et praticiens), dirigées par M. Oliver PRYCE et Mme Bérénice BELLINA (CNRS et université de Nanterre). Une troisième entreprise de recherche est menée en paléontologie par le Professeur Jean-Jacques JAEGER (université de Poitiers).

Mission archéologique franco-birmane à Halin (Région de Sagaing)

La mission archéologique franco-birmane est présente depuis près de 20 ans dans le pays. Elle est aujourd’hui dirigée par le Docteur Oliver PRYCE, chercheur au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et archéologue internationalement reconnu de la protohistoire sud-est asiatique. La mission a le souci permanent d’inscrire son travail en complémentarité avec celui du département d’archéologie du ministère birman des Affaires religieuses et de la Culture, qui participe activement aux fouilles codirigées avec la mission. C’est particulièrement vrai sur le site d’Halin, connu pour être une cité-État Phyu majeure, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO et dont le musée permet de voir les richesses archéologiques du site. Les recherches entreprises ont pu y démontrer un peuplement dès le néolithique et mettre au jour des cimetières de l’Age du Bronze.

Outre le travail de fouilles au travers d’une mission annuelle, la mission apporte une expertise précieuse pour dater et analyser les artéfacts découverts et inscrire le site dans sa dimension régionale. La mission a également pour rôle de former les partenaires birmans aux techniques archéologiques actuelles pour renforcer leurs capacités dans ce domaine.

La mission est soutenue par le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères sur décision de la Commission consultative des recherches archéologiques à l’étranger.

Mission régionale franco-thaïlando-birmane dans la région de Tanintharyi

Depuis 2018, la mission franco-thaïlandaise consacrée aux routes commerciales transpéninsulaires du golfe de Thaïlande au golfe du Bengale s’est étendue à la partie birmane de la péninsule, dans le sud de la région de Tanintharyi. La période étudiée initialement se situait autour du 4ème siècle avant notre ère et a été étendue au néolithique afin de mesurer plus précisément l’incidence de la mise en place des réseaux d’échanges régionaux et hauturiers. Les villes portuaires et industrielles d’Aw Gyi et de Maliwan sont les premières villes des routes commerçantes fouillées en Birmanie.

Le programme associe co-évolution des différents groupes (cités portuaires cosmopolites et arrière-pays) et de leur environnement en lien avec activités commerciales. Il convoque l’archéologie, l’histoire, l’environnement et l’ethnographie afin de révéler le rôle de la région et de ses différents groupes au sein des évolutions politiques et économiques régionales sur la longue durée. La mission devrait créer des liens avec d’autres chercheurs français en développant une archéologie et une histoire des nomades marins à travers l’étude des sites d’estuaires et des îles de l’archipel Mergui.

La mission est par ailleurs une plateforme de formation et de recherche pluridisciplinaire internationale pour l’archéologie, le patrimoine et de sa valorisation (muséologie). Elle est soutenue par le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères sur décision de la Commission consultative des recherches archéologiques à l’étranger.

Recherches sur l’Eocène birman

Une nouvelle phase d’exploration de la formation éocène de Pondaung a commencé en 1998 après cinq décennies d’arrêt. Les recherches sont menées par le Professeur Jean-Jacques JAEGER (université de Poitiers) qui réunit des équipes internationales (participants français, birmans, thaïlandais). Ce nouveau cycle de recherches a abouti à l’exhumation d’une faune fossile riche qui documente les primates anciens vivant sur les formations de Pondaung il y a 40 millions d’années. Il est désormais établi que la Birmanie centrale fut le lieu d’une petite radiation endémique de primates amphipithécidés, dont la taille varie de celle de Pondaungia (environ 9 kg) à celle de Ganlea (environ 2,5 kg) ou de Myanmarpithecus (environ 1,8 kg).

Les découvertes du Professeur Jean-Jacques JAEGER sont à l’honneur au musée national de Nay Pyi Taw, où une aile est consacrée à l’exposition des fossiles et primates de la formation de Pondaung. »

France has recognized expertise and knowledge in archaeology and French archaeological missions are an important part of the influence and development aid policy. In Myanmar, two missions are supported by the French Ministry for Europe and Foreign Affairs following a decision by the Advisory Commission on Archaeological Research Abroad (which brings together administration and practitioners). These missions are headed by Mr. Oliver PRYCE and Ms. Bérénice BELLINA (CNRS and University of Nanterre). A third research project is being carried out in paleontology by Professor Jean-Jacques JAEGER (University of Poitiers).

France-Myanmar archaeological cooperation project in Halin (Sagaing Division)

The France-Myanmar archaeological cooperation project has been in the country for nearly 20 years. It is now directed by Dr Oliver PRYCE, a researcher at the National Center for Scientific Research (CNRS) and an internationally recognized archaeologist of Southeast Asian protohistory. The mission is constantly seeking to work in complement with that of the Department of Archaeology of the Union Ministry of Religious Affairs and Culture, which is actively involved in the excavations co-directed with the mission. This is particularly true on the Halin site, known as a major Phyu-City State, listed as a UNESCO World Heritage Site and whose museum allows visitors to see the archaeological treasures of the site. The research undertaken has been able to demonstrate settlement since the Neolithic period and to uncover cemeteries from the Bronze Age.

In addition to the excavation work through an annual mission, the mission provides valuable expertise to date and analyze the artifacts discovered and to inscribe the site in its regional dimension. The mission is also responsible for training Myanmar partners in current archaeological techniques to build their capacity in this field.

The mission is supported by the French Ministry for Europe and Foreign Affairs following a decision by the Consultative Commission on Archaeological Research Abroad.

France-Thailand-Myanmar regional project in the Tanintharyi Division

Since 2018, the Franco-Thailand mission dedicated to trans-peninsular trade routes from the Gulf of Thailand to the Bay of Bengal has extended to the Myanmar part of the peninsula, in the southern part of Tanintharyi division. The period initially studied was around the 4th century BC and was extended to the Neolithic period in order to more accurately measure the impact of the establishment of regional and offshore trade networks. The port and industrial cities of Aw Gyi and Maliwan are the first cities on the commercial roads excavated in Myanmar.

The programme combines the co-evolution of the various groups (cosmopolitan port cities and hinterland) and their environment in relation to commercial activities. It brings together archaeology, history, the environment and ethnography to reveal the role of the region and its various groups in regional political and economic developments over the long term. The mission should create links with other French researchers by developing an archaeology and history of marine nomads through the study of estuaries and islands in the Mergui Archipelago.

The mission is also an international multidisciplinary training and research platform for archaeology, heritage and its enhancement (museology). It is supported by the French Ministry for Europe and Foreign Affairs following a decision by the Consultative Commission on Archaeological Research Abroad.

Research on the Myanmar Eocene

A new phase of exploration of the Eocene Pondaung Formation began in 1998 after five decades of shutdown. The research is conducted by Professor Jean-Jacques JAEGER (University of Poitiers) who brings together international teams (French, Myanmar, Thai participants). This new cycle of research has led to the exhumation of a rich fossil fauna that documents ancient primates living on the Pondaung formations 40 million years ago. It is now established that Central Myanmar was the site of a small endemic spreading of amphipithecid primates, ranging in size from Pondaungia (about 9 kg) to Ganlea (about 2.5 kg) or Myanmarpithecus (about 1.8 kg).

Professor Jean-Jacques JAEGER’s discoveries are honoured at the Nay Pyi Taw National Museum, where a wing is dedicated to the exhibition of fossils and primates from the Pondaung formation."

publié le 06/03/2019

haut de la page