Déclaration de la porte-parole du Ministre de l’Europe et des Affaires étrangères (05.02.2021)

La France condamne les actions qui viennent d’être engagées contre le Président de la République Win Myint et la Conseillère pour l’État Aung San Suu Kyi. Ces poursuites arbitraires marquent un nouveau recul de la démocratie en Birmanie. La France avait dès le lendemain du coup d’État militaire demandé leur libération immédiate et sans conditions. La France appelle une nouvelle fois au strict respect des résultats des élections du 8 novembre 2020.

JPEG

publié le 06/02/2021

haut de la page