Chroniques de Birmanie (semaine du 9 au 15 juillet 2018)

Veuillez trouver, en annexe, une synthèse de l’actualité présentée dans la presse birmane au cours de la période du 9 au 15 juillet 2018.

Les faits marquants de la période ont été :

  • Les critiques émises par la rapporteure spéciale des Nations unies pour la situation des droits de l’Homme en Birmanie sur la gestion de la crise au Rakhine par le gouvernement birman.
  • L’expulsion de Rakhines suite à leur établissement dans un ancien village Rohingya détruit par le conflit.
  • Les nouveaux projets de développement des institutions internationales dans l’État de Rakhine.
  • La Conférence de l’Union pour la Paix - Panglong du 21e siècle qui a rassemblé les représentants de l’armée, du gouvernement et des groupes armés ethniques signataires de l’accord national de cessez-le-feu.
  • La reprise des discussions entre les groupes armés ethniques non-signataires de l’accord national de cessez-le-feu, le gouvernement et l’armée en marge de la Conférence de Panglong.
  • L’opposition de minorités ethniques à l’installation dans leur ville de statues du héros de l’indépendance Aung San.
  • La confirmation des charges contre deux journalistes de Reuters suite à leur enquête sur la crise au Rakhine.
  • La transformation du nom du « parti du peuple des quatre huit » en « parti du peuple ».
  • L’aide financière de l’Union Européenne pour l’organisation des élections générales de 2020.
  • Les sanctions américaines à l’égard de ministres et hauts fonctionnaires birmans en réaction au manque de coopération de l’administration pour la réadmission de ressortissants birmans expulsés des USA.
  • La visite à Nay Pyi Taw de l’envoyée spéciale du secrétaire général de l’ONU pour la Birmanie et de l’assistant secrétaire général de l’ONU et directeur du Bureau régional pour l’Asie-Pacifique du PNUD.
  • Le rapport du Parlement birman sur la dette souveraine du pays.
PDF - 537.6 ko
(PDF - 537.6 ko)

publié le 18/07/2018

haut de la page