Chroniques de Birmanie (semaine du 5 au 11 mars 2018)

Veuillez trouver, ci-joint, une synthèse de l’actualité présentée dans la presse birmane au cours de la période du 5 au 11 mars 2018.

Les faits marquants de la période ont été :

• Le retrait des forces de sécurité birmanes à proximité du « no man’s land » le long de la frontière avec le Bangladesh.
• La vérification de 1 700 réfugiés par le gouvernement birman sur la liste des 8 032 réfugiés Rohingyas envoyée par le gouvernement bangladais.
• La critique des recommandations du Conseil des affaires étrangères de l’Union Européenne par l’armée birmane.
• Le rejet des accusations de « nettoyage ethnique » voire de « génocide » par le ministre auprès du bureau du gouvernement Thaung Tun lors d’une conférence de presse à l’ONU à Genève.
• Les affrontements armés entre deux groupes ethniques la Mon National Liberation Army (MNLA) et la Karen National Union/Karen National Liberation Army (KNU/KNLA).
• Les tensions entre la Kachin Independence Army (KIA) et l’armée ainsi qu’entre cette dernière et l’United Wa State Army (UWSA), la Karen National Union et la Ta’ang National Liberation Army (TNLA).
• L’augmentation du salaire minimum journalier à 4 800 kyats.
• L’amendement de la loi sur les rassemblements et manifestations pacifiques.
• La fin de la période de silence pour le moine nationaliste Wirathu.
• La demande de la conseillère pour l’Etat d’améliorer les conditions des femmes vivant en zones rurales.
• La coopération de défense avec l’Australie financée à hauteur de près de 400,000 dollars australiens (K413.60 millions).
• La tenue du 4ème dialogue sur les droits de l’Homme entre la Birmanie et l’Union européenne.
• L’aide de la Nippon Foundation à l’éducation dans les zones en conflit.

PDF - 429.6 ko
(PDF - 429.6 ko)

publié le 13/03/2018

haut de la page