Chroniques de Birmanie (semaine du 3 au 9 septembre 2018)

Veuillez trouver, en annexe, une synthèse de l’actualité présentée dans la presse birmane au cours de la période du 3 au 9 septembre 2018.

Les faits marquants de la période ont été :

  • La décision de la CPI de se déclarer compétente à l’égard des allégations de déportation de Rohingyas et le rejet de cette décision par le gouvernement birman.
  • La menace de nouvelles sanctions européennes pour les responsables d’exactions dans le nord Rakhine.
  • La demande de vérification de l’attribution des cartes de nationalité birmane prétendument accordées à des Rohingyas se réclamant des ethnies Kaman et Rakhine.
  • L’affichage de messages hostiles à l’ONU, à la LND et aux Rohingyas dans la ville de Mandalay.
  • La conférence des groupes armés ethniques signataires de l’accord national de cessez-le-feu à Chiang Mai.
  • La rencontre entre les représentants de certains groupes armés ethniques non signataires de l’accord national de cessez-le-feu et de l’Union Peace Commission à Kunming.
  • La poursuite des combats dans les États Shan et Karen et l’augmentation des déplacés internes fuyant les confrontations.
  • La condamnation des deux journalistes de Reuters à sept ans de prison et les réactions à cette décision.
  • La menace de rupture de certains barrages à cause du débordement des eaux de ceux-ci.
  • La qualification du projet d’autoroute reliant Dawei à la Thaïlande de "désastre écologique et social" par le WWF.
  • Les critiques d’une élue de la chambre basse sur les pertes prévisionnelles et la gestion de l’agence de presse officielle.
  • L’état des lieux sur le trafic d’êtres humains par les ONG et les forces de sécurité.
  • La soumission par le gouvernement d’une demande d’approbation au parlement pour la signature du traité des Nations unies sur l’interdiction des armes nucléaires.
  • La suspension des opérations d’Air Mandalay à cause des difficultés financières de la compagnie.
  • La signature de l’accord d’exclusivité entre le gouvernement et EDF pour le projet hydroélectrique Shweli-3.
  • Le classement des pays affectés par les trafics illicites établi par la Economist Intelligence Unit reléguant la Birmanie à la 82ème place sur 84.
  • L’annonce d’un nouveau prêt de 11,5 milliards de Yens par l’agence de coopération internationale japonaise.
PDF - 410.1 ko
Chroniques de Birmanie (semaine du 3 au 9 septembre 2018)
(PDF - 410.1 ko)

publié le 11/09/2018

haut de la page