Chroniques de Birmanie (semaine du 28 mai au 3 juin 2018)

Veuillez trouver, ci-joint, une synthèse de l’actualité présentée dans la presse birmane au cours de la semaine du 28 mai au 3 juin 2018.

Les faits marquants de la période ont été :

  • L’amnistie accordée par le gouvernement à 62 réfugiés musulmans revenus volontairement du Bangladesh dans le Nord Rakhine.
  • L’adoption de sanctions ciblées contre des officiers birmans par la chambre des représentants des États-Unis.
  • L’annonce de la constitution d’une commission d’enquête indépendante de 3 personnes, dont une personnalité internationale, sur les violations des droits de l’homme par le groupe ARSA.
  • L’accord convenu le 2 juin entre le haut–commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), le programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et le gouvernement birman relatif au texte du protocole d’entente tripartite pour créer les conditions de retour des réfugiés.
  • La demande des manifestants pour la paix à la conseillère pour l’État de mesures contre la police qui a réprimé les manifestations du 12 mai.
  • L’absence de mandat par la police pour l’exploitation des informations contenues dans les téléphones portables des deux journalistes, accusés de détenir des secrets d’État.
  • La nomination de Soe Win en tant que ministre du plan et des finances.
  • L’aide financière de 2 M€ de l’Union européenne en faveur du projet Tha Bar Wa visant à soutenir le développement durable du secteur des déchets alimentaires en Birmanie.
  • Le constat de la représentante spéciale du Secrétaire général des Nations unies pour les enfants et les conflits armés, Virginia Gamba, à l’issue de son déplacement en Birmanie, selon lequel le recrutement des enfants-soldats se poursuit tant au sein de l’armée que parmi les groupes ethniques armés.
  • L’exemption fiscale accordée aux projets de développement gouvernementaux soutenus par des dons et soutiens de coopération.
    PDF - 462.9 ko
    (PDF - 462.9 ko)

publié le 06/06/2018

haut de la page