Chroniques de Birmanie (semaine du 27 mai au 2 juin 2019)

Veuillez trouver, en annexe, une synthèse de l’actualité présentée dans la presse birmane au cours de la période du 27 mai au 2 juin 2019.

Les faits marquants de la période ont été :

Les affrontements entre l’ Arakan Army et l’armée nationale se sont poursuivis sur la période.
Deux civils ont été arrêtés et poursuivis en justice par l’armée dans le township de Kyauktaw
L’organisation Chin des droits de l’homme a réitéré ses appels à l’AA pour libérer 52 villageois.
La commission nationale des droits de l’Homme a engagé une enquête sur la mort de 7 personnes parmi les 275 détenues dans le village de Kyauktan.
Le porte-parole de l’armée a confirmé la libération des soldats condamnés pour le massacre de 10 Rohingyas à Inn Din.
Selon le ministre du travail, de l’immigration et de la population, Thein Swe, les arrestations de musulmans du Rakhine, pour entrée illégale dans le pays ont augmenté en 2019.
Le ministre du bureau de la conseillère pour l’État, Kyaw Tint Swe a accusé le Bangladesh de ne pas respecter l’accord conclu entre les deux pays, sur le rapatriement des réfugiés en provenance de l’État Rakhine.
L’Arakan National Party a tenu son 2ème congrès les 1er et 2 juin à Sittwe.
Amnesty International a publié un rapport documentant de possibles crimes de guerres et violations des droits de l’Homme commises par l’armée birmane dans l’État Rakhine depuis janvier 2019.
Le nombre d’affrontements en mai sur les territoires concernés par la prolongation du cessez-le-feu unilatéral, a diminué.
Le lieutenant général Thein Htay, précédemment mis sur liste noire par le département du trésor américain serait toujours employé par l’armée.
Des cartes nationales d’identité ont été remises à 756 personnes déplacées dans l’État Kachin.
Les députés du parti USDP et les représentants militaires au parlement ont soumis une proposition de réforme pour amender 4 articles de la Constitution.
Les gouverneurs de plusieurs régions et États ont demandé plus de décentralisation, lors d’un forum économique.
La police a déclaré vouloir arrêter et punir contre les 50 à 100 individus impliqués dans la manifestation violente contre la relance du projet de cimenterie du village d’Aung Thabyay, dans la région de Mandalay.
Un mandat d’arrêt a été émis contre le moine Wirathu, toujours en fuite.
La conseillère pour l’État, Aung San Suu Kyi a entamé une visite officielle en République Tchèque.
Le secrétaire général de l’ASEAN, LIM Jock Hoi a été reçu par la conseillère pour l’État, Aung San Suu Kyi.
Le ministère de l’Hôtellerie et du Tourisme a annoncé que des visas touristiques seraient délivrés à l’arrivée aux aéroports de Rangoun et Mandalay aux ressortissants de 6 pays supplémentaires.
Le ministère de la planification et des finances a annoncé les conditions posées par le gouvernement birman pour encadrer les projets du CMEC.
Avec le soutien de l’OIT, le ministère du travail a lancé un système de paiement appliqué à la sécurité sociale des travailleurs.

PDF - 402.5 ko
(PDF - 402.5 ko)

publié le 05/06/2019

haut de la page