Chroniques de Birmanie (semaine du 27 janvier au 2 février 2020)

Voici une synthèse de l’actualité présentée dans la presse birmane au cours de la période du 27 janvier au 2 février 2020.

Les faits marquants de la période ont été :

  • La libération d’otages par l’Arakan Army,
  • La fermeture d’un camp de personnes déplacées par la Tatmadaw dans le township de Myebon,
  • La décision du Bangladesh d’autoriser l’UNICEF à fournir une éducation aux enfants réfugiés rohingyas,
  • L’annonce par la CIJ des dates butoirs pour la remise des mémoires dans l’affaire de génocide portée par la Gambie contre la Birmanie,
  • L’intensification des tensions entre la Tatmadaw et la Karen National Union (KNU),
  • Les nouvelles victimes civiles des conflits armés dans l’Etat Shan,
  • L’identification de plusieurs porteurs possibles du coronavirus sur le territoire,
  • La formation d’un comité national pour lutter contre la propagation du coronavirus,
  • Les déclarations de la commission électorale de l’Union au sujet de l’avancée de l’organisation des élections générales de 2020,
  • La mise en place par le Parlement d’un comité en charge d’étudier les deux projets de loi portant amendement à la Constitution de 2008,
  • La soumission à l’UNESCO du projet final de la proposition d’inscription du site archéologique de Mrauk-U au patrimoine mondial,
  • Les prêts polonais et japonais afin d’aider Rangoun à résoudre son défi d’élimination des déchets.

JPEG

© caricature : The Irrawaddy

PDF - 406.1 ko
(PDF - 406.1 ko)

publié le 04/02/2020

haut de la page