Chroniques de Birmanie (semaine du 26 février au 4 mars 2018)

Veuillez trouver, ci-joint, une synthèse de l’actualité présentée dans la presse birmane au cours de la période du 26 février au 4 mars 2018.

Les faits marquants de la période ont été :

• Les tensions à la frontière avec le Bangladesh.
• La vérification de la liste des 8 000 réfugiés transmise par le Bangladesh pour leur rapatriement.
• La décision de l’Union Européenne de sanctionner les généraux birmans responsables dans la crise des Rohingyas.
• L’empêchement de représentants de la Birmanie de participer à une conférence à Berlin sur les allégations de génocide.
• L’arrêt par la police de 7 personnes pour leur implication présumée dans les explosions de bombes artisanales à Sittwe.
• La subordination de la signature de l’accord national de cessez-le-feu par le groupe Karenni National Progressive Party aux résultats de l’enquête sur la mort de 4 de ses membres.
• L’organisation de la troisième session de la conférence de paix de Panglong du 21ème siècle au début du mois de mai.
• Les affrontements entre deux groupes ethniques armés ayant signé l’accord national de cessez-le-feu pour une dispute territoriale.
• La table ronde sur l’efficacité de l’aide au développement.
• L’opposition de 21 partis politiques à l’amendement de la loi sur les rassemblements et manifestations pacifiques.
• La visite d’une délégation française conduite par M. Jean-David Levitte sur les médicaments contrefaits.
• Le renouvellement du mandat de la commission sur les affaires légales et les cas spéciaux.
• La décision de la société multinationale coréenne Samsung Electronics de ne pas construire d’usine de fabrication électronique en Birmanie

PDF - 435.7 ko
(PDF - 435.7 ko)

publié le 07/03/2018

haut de la page