Chroniques de Birmanie (semaine du 22 au 28 janvier 2018)

Veuillez trouver, ci-joint, une synthèse de l’actualité présentée dans la presse birmane au cours de la période du 22 au 28 janvier 2018.

Les faits marquants de la période ont été :

• Le retour retardé des réfugiés du Bangladesh, prévu le 23 janvier 2018 par l’accord bilatéral entre la Birmanie et le Bangladesh.
• La démission avec fracas de Bill Richardson, ex-diplomate américain, du comité consultatif pour la mise en œuvre des recommandations de la commission Annan.
• La mise en place d’une commission d’investigation de l’Union et d’une équipe d’enquête du gouvernement local suite aux manifestations meurtrières à Mrauk-U, dans l’Etat Rakhine.
• L’arrestation et les poursuites judiciaires à l’encontre de l’ex-président du parti Arakan National Party Aye Maung et de l’écrivain arakanais Wai Hun Aung notamment pour haute trahison.
• La volonté affichée de signer l’accord national de cessez-le-feu de deux groupes ethniques armés membres de la coalition UNFC.
• Le report de la 3ème session de la conférence de paix de Panglong.
• La condamnation par l’armée du spectacle organisé par les responsables de l’association The 88 Generation Peace and Open society, Min Ko Naing et Jimmy dans le cadre de la cérémonie de bienvenue de la 3ème session de la conférence de paix de Panglong.
• Le refus du parti Shan Nationalities League for Democracy d’accepter le poste du vice-ministre pour les affaires ethniques proposé par le gouvernement
• La première audience du procès des deux journalistes birmans de l’agence Reuters, Wa Lone et Kyaw Soe Oo.
• L’exclusion universitaire de 36 étudiants pour leur participation à des manifestations réclamant une hausse de 15% du budget pour l’éducation.
• Le déplacement de la conseillère pour l’État en Inde à l’occasion du 25ème sommet Inde –ASEAN et de la fête nationale indienne.
• L’augmentation du volume des échanges commerciaux avec l’Union Européenne.
• L’investissement sud-coréen dans la zone industrielle de Shwe Lin Ban, dans la région de Rangoun.
• La mise en place d’un fonds de soutien responsable aux entreprises avec le Danemark, à hauteur de 12,5 Mds Kyats.
• Le projet de construction de nouveaux abribus à Rangoun par une co-entreprise entre le spécialiste français du mobilier urbain et de la publicité JCDecaux et le groupe birman First Myanmar Investment.

PDF - 434.5 ko
(PDF - 434.5 ko)

publié le 31/01/2018

haut de la page