Chroniques de Birmanie (semaine du 2 au 8 juillet 2018)

Veuillez trouver, en annexe, une synthèse de l’actualité présentée dans la presse birmane au cours de la période du 2 au 8 juillet 2018.

Les faits marquants de la période ont été :

  • La première visite dans le Rakhine du directeur régional pour l’Asie et le Pacifique du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Indrika Ratwatte.
  • L’enquête engagée par les autorités birmanes pour connaître l’origine de la mise en ligne sur Facebook d’un projet du protocole d’entente tripartite conclu entre le gouvernement, le PNUD et le HCR.
  • La visite en Birmanie de la vice-présidente de la Banque mondiale pour discuter des projets prioritaires de développement pour ce pays.
  • Le démenti de la Banque mondiale de son intention de suspendre son aide à la Birmanie.
  • La confirmation par le porte-parole du bureau du président de la République Zaw Htay de l’invitation des 7 groupes de l’alliance du Nord de Pangkham à participer à la 3ème session de la conférence de paix de Panglong du 21ème siècle qui se tiendra du 11 au 16 juillet 2018 à Nay Pyi Taw.
  • L’opposition de l’armée à l’inscription de la question des droits des minorités ethniques à l’ordre du jour de cette 3ème session, demandée les groupes ethniques signataires de l’accord national de cessez-le-feu.
  • Le souhait de l’armée exprimé par le vice-président du comité mixte de suivi de l’Union, le Lt.-Gen. Yar Pyae, de parvenir à une paix durable et véritable sous le gouvernement de la Ligue nationale pour la démocratie.
  • Les affrontements violents entre les forces de police et des manifestants à Loikaw lors d’une marche contre le projet du gouvernement régional d’ériger une statue du général Aung San dans la capitale de l’État Kayah.
  • Le refus de la présidente du comité central des femmes de la Ligue nationale pour la démocratie (LND) et membre du comité exécutif central de la LND, May Win Myint, d’autoriser un débat sur la place des militaires en politique.
  • L’annonce par le président de la commission anti-corruption de la mise en place de trois mesures de lutte contre la corruption.
  • La demande du procureur d’inculpation des deux journalistes de l’agence Reuters en vertu de la loi sur les documents officiels secrets.
  • Les consultations engagées par la commission électorale de l’Union avec les organisations de la société civile et les partis politiques en vue d’une révision de son plan stratégique 2019-2022, pour les élections générales de 2020.
  • L’amélioration des principaux indicateurs socio-économiques au cours de la dernière décennie constatée par une étude sur les conditions de vie en Birmanie.
  • La réduction de la durée autorisée de séjour touristique dans la zone culturelle et archéologique de Bagan.
  • La place de la Birmanie dans le classement fait par le Département d’État dans son rapport 2018 sur le trafic d’êtres humains.
  • La remise à niveau de l’aéroport de Nyaung U qui dessert le site archéologique de Bagan.
PDF - 414.8 ko
(PDF - 414.8 ko)

publié le 12/07/2018

haut de la page