Chroniques de Birmanie (semaine du 19 au 25 novembre 2018)

Veuillez trouver, en annexe, une synthèse de l’actualité présentée dans la presse birmane au cours de la période du 19 au 25 novembre 2018.

Les faits marquants de la période ont été :

  • L’exclusion par le gouvernement du Bangladesh de la liste de rapatriés des quelque 440 familles de réfugiés hindous qui souhaitaient revenir en Birmanie, selon le secrétaire permanent du ministère des affaires étrangères birman.
  • La manifestation de membres de la communauté rakhine, conduits par des moines bouddhistes, à Sittwe le 25 novembre contre le projet de rapatriement des Rohingyas du Bangladesh.
  • La mise en cause des ONG internationales par le porte-parole du bureau du président de la République dans les difficultés rencontrées pour le rapatriement des réfugiés du Bangladesh.
  • La première tentative de départ par la mer de Rohingyas pour se rendre en Malaisie.
  • La proposition d’assistance de l’Union européenne pour la mise en place de programmes de nutrition dans le nord Rakhine.
  • L’annonce par le porte-parole du bureau du président de la République de la tenue de la 4ème session de la conférence de paix de Panglong du 21ème siècle.
  • La décision de 3 groupes ethniques armés non signataires de l’accord national de cessez-le-feu d’engager des négociations avec l’armée birmane.
  • L’ouverture du forum consultatif sur la réconciliation nationale et la paix en Birmanie à Nay Pyi Taw le 21 novembre et le rôle vital des responsables religieux pour parvenir à la paix à travers le dialogue interreligieux, selon la conseillère pour l’État.
  • La décision de se pourvoir en appel des deux journalistes de l’agence Reuters condamnés à 7 ans d’emprisonnement.
  • La plainte déposée par le candidat malheureux de la LND à l’élection partielle du 3 novembre dernier dans la circonscription de Seikkan à Rangoun contre son adversaire du parti de l’USDP.
  • La manifestation de soutien à l’armée, organisée à Lashio le 25 novembre par des nationalistes, qui a réuni plus de 300 moines.
  • La création du ministère de l’investissement et des relations économiques extérieures placé sous l’autorité de l’ancien ministre du Bureau du gouvernement.
  • L’examen le 19 novembre au parlement du prêt de 70 M€ de l’Agence française de développement pour des projets urbains dans la région de Rangoun.
  • L’aide de 215 MUSD promise par le Royaume Uni, la Suède, les États-Unis et la Suisse pour la mise en place, à partir de janvier 2019, de programmes d’amélioration de santé.
  • L’avancement des négociations pour le projet de développement de ville nouvelle de Rangoun.
PDF - 425.6 ko
(PDF - 425.6 ko)

publié le 28/11/2018

haut de la page