Chroniques de Birmanie (semaine du 17 au 23 décembre 2018)

Veuillez trouver, en annexe, une synthèse de l’actualité présentée dans la presse birmane au cours de la période 17 au 23 décembre 2018.

Les faits marquants de la période ont été :

• L’approbation par le gouvernement de 35 projets à impact rapide du programme des Nations unies pour le développement (PNUD) et du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) dans l’État Rakhine.
• La coopération avec l’ASEAN pour le rapatriement des réfugiés au Bangladesh.
• Les affrontements armés dans le nord de l’État Rakhine entre les forces de l’Arakan Army et l’armée.
• La demande de L’ONG Human Rights Watch de dissoudre la commission d’enquête indépendante sur les exactions commises dans l’État Rakhine.
• La polémique sur la délivrance de cartes de vérification nationales à des personnes n’appartenant pas à l’ethnie kaman.
• Les affrontements entre groupes ethniques armés dans le nord de l’État Shan.
• La décision de l’armée d’un cessez-le-feu unilatéral immédiat de quatre mois dans cinq des commandements militaires.
• L’autorisation annoncée de réouverture des églises dans les zones contrôlées par l’UWSA.
• Les mesures prises par Facebook contre les comptes de militaires.
• La critique de l’ONG International Campaign to Ban Landmines des efforts insuffisants du gouvernement pour déminer le territoire de mines antipersonnel.
• Le transfert du Département de l’administration générale (GAD) au ministère du Bureau du Gouvernement.
• La demande de réaction aux actions des parlements étrangers visant la Birmanie par les députés militaires.
• La fabrication de sérums antivenimeux en Birmanie.
• La mission en Birmanie de deux députés français, membres de la commission des affaires étrangères de l’assemblée nationale.
• La tenue de la 4ème série de consultations diplomatiques et de défense entre la Chine et la Birmanie.
• La demande au gouvernement à ratifier la Convention internationale de 1990 sur la protection des droits des travailleurs migrants.
• L’appel lancé par des entrepreneurs et des syndicats contre le retrait du système de préférences généralisées (SPG) de l’Union européenne dont bénéficie actuellement la Birmanie.
• La construction d’un centre de données intégré pour l’administration publique sur financement coréen.

PDF - 399.8 ko
(PDF - 399.8 ko)

publié le 27/12/2018

haut de la page