Chroniques de Birmanie (semaine du 13 au 19 août 2018)

Veuillez trouver, en annexe, une synthèse de l’actualité présentée dans la presse birmane au cours de la période du 13 au 19 août 2018.

Les faits marquants de la période ont été :

  • Le renforcement de la vigilance des forces de sécurité dans le nord Rakhine à l’approche de l’anniversaire des attaques d’août 2017.
  • Les nouvelles sanctions américaines à l’égard de membres de l’armée et de la police pour leur responsabilité dans les atrocités commises à l’encontre des Rohingyas.
  • Le rapport final et les conclusions du comité consultatif pour la mise en œuvre des recommandations de la commission Annan.
  • Le début des travaux de la commission d’enquête indépendante sur les allégations de violations de droits de l’Homme dans la crise du Rakhine.
  • La fusion de quatre partis politiques kachins en vue des élections de 2020.
  • La poursuite des affrontements entre groupes armés ethniques dans le nord de l’État Shan malgré l’instauration d’un dialogue entre ceux-ci.
  • Les oppositions contre la décision d’interdire les activités sous le nom du groupe nationaliste bouddhiste Buddha Dhamma Parahita Foundation.
  • L’annonce de poursuites judiciaires contre les responsables de diffamation sur Facebook à l’encontre de la conseillère pour l’État et des gouvernements régionaux et national.
  • La recomposition du comité du Myanmar Press Council (MPC).
  • La publication du rapport du World Justice Project sur la situation de l’état de droit à travers le monde et le léger recul de la Birmanie dans ce classement.
  • La visite officielle de la conseillère pour l’État à Singapour.
  • La conclusion de deux accords commerciaux à l’occasion de la 9e réunion de la commission mixte de coopération bilatérale entre la Birmanie et la Thaïlande.
  • L’abrogation du règlement limitant les marges de change de ± 0,8 % par rapport au taux fixé par la banque centrale de Birmanie.
  • La vente de dollars et l’introduction de swaps de devises par la banque centrale de Birmanie pour lutter contre la dépréciation du kyat.
  • La légalisation des exportations d’or en Birmanie.
  • L’acceptation du prêt sans intérêt de 30 millions € de l’Italie pour l’électrification de zones rurales.
PDF - 406.2 ko
(PDF - 406.2 ko)

publié le 22/08/2018

haut de la page